Temper Project | Enquête TEMPER sur la migration de retour au Sénégal
1450
single,single-post,postid-1450,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Enquête TEMPER sur la migration de retour au Sénégal

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

     ined_Hc_couleur   Ipsos_logo.svg    Logo Omedia logo-csic-contacto

Qu’est-ce que l’enquête TEMPER ?

TEMPER signifie « Migrations Temporaires vs. Permanentes ». L’enquête s’intéresse à la circulation des migrants et aux liens qu’ils entretiennent avec leurs familles restées au pays.L’enquête s’inscrit dans un projet de recherche international, qui réunit 9 partenaires scientifiques. Des enquêtes comparables sur les migrants de retour sont menées au Sénégal, en Argentine, en Roumanie et en Ukraine.

Qui conduit l’enquête ?

Au Sénégal, la collecte des données est réalisée par l’institut de sondage sénégalais OMEDIA, en collaboration très étroite avec les partenaires scientifiques du projet, notamment l’INED.L’enquête obéit à une méthodologie très stricte.

Pourquoi cette enquête ?

Pour mieux comprendre pourquoi les Sénégalais quittent ou non le Sénégal et pourquoi ils y reviennent et comment la migration et le retour changent la vie des gens qui ont migré, celle de leurs familles et de leurs communautés

Pour mieux informer les décideurs politiques et le public sur la réalité des migrations internationales. C’est pourquoi nous interrogeons les gens à propos de leurs vies et de leurs opinions, qu’ils soient des migrants de retour ou des personnes n’ayant jamais migré.

Qui participe à l’enquête ?

Pour cette étude, nous interrogeons 2 types de profil :

  • des hommes qui n’ont jamais migré,
  • des hommes qui ont migré en France ou en Espagne ET qui sont rentrés au Sénégal.

Pour participer à cette enquête, les hommes devront répondre à un certain nombre de critères d’âge et de dates de départ et de retour. Des femmes seront interrogées dans une enquête complémentaire.

Les migrants de retour interrogés dans cette enquête sont des hommes :

  • nés au Sénégal
  • rentrés de France ou d’Espagne entre l’année 2000 et aujourd’hui
  • ayant émigré pour la dernière fois entre 1996 et aujourd’hui
  • ayant fait un séjour d’au moins 3 mois dans le pays de destination
  • âgés d’au moins 20 ans au moment du retour et âgés de 75 ans maximum au moment de l’interview

 

Les non-migrants interrogés sont des hommes :

  • nés au Sénégal
  • âgés entre 20 et 75 ans
  • n’ayant aucune expérience de migration internationale (sauf séjour de moins de 3 mois)

 

Comment les interviews sont-elles menées ?

Un migrant de retour est d’abord interrogé, puis, dans un second temps, un homme du voisinage n’ayant jamais migré, et ayant à peu près le même âge que le migrant de retour est interrogé.

Quelles sont les questions posées ?

Aucune connaissance particulière n’est nécessaire pour répondre. Vous serez interrogé sur vos expériences de vie (par exemple les pays dans lesquels vous avez vécu, vos expériences professionnelles, votre vie familiale…) ainsi que sur vos opinions sur un certain nombre de sujets (par exemple l’impact de la migration…). Si une question vous met mal à l’aise, vous n’êtes pas obligé de répondre. Vous pouvez arrêter l’entretien à n’importe quel moment. Comme les expériences de vie de chacun sont différentes, la durée des entretiens varie. Ils peuvent durer entre trois quart d’heure et une heure et demi, en fonction de votre histoire. Nous savons que les gens sont occupés et que c’est beaucoup demander. Mais nous espérons également que les résultats de cette enquête seront vraiment utiles.

Que deviennent les réponses ?

Toutes les informations fournies pendant l’entretien seront anonymes et confidentielles. Vos noms et adresses ne sont pas enregistrés sur le questionnaire, de façon à ce que personne ne puisse vous identifier à partir des informations que vous nous donnez. 

Nos recherches sur les migrations sénégalaises

Le projet TEMPER succède au projet MAFE (Migrations entre l’Afrique et l’Europe) qui a déjà permis d’apporter des éclairages sur les migrations sénégalaises. Voici quelques exemples de publications :

 

Pour toute question et pour participer à cette enquête, merci de contacter: audrey.lenoel@ined.fr

 

Painted wall Dakar